Gutenbug

L'atelier Gutenbug proposait de regarder l'imprimante jet-d'encre non plus comme un simple module de sortie mais comme un outil production graphique. Une machine du quotidien, un périphérique connu de tous, discrètement posé dans un coin de notre bureau et qui incarne l'idée d'obsolescence programmée et de privatisation des codes sources ; ce même périphérique qui lança Richard Stallman sur la voie du libre.

Les participants ont du dépasser ingénieusement mais non sans difficultés les limitations mises en place par les constructeurs, afin de produire des formes plastiques originales. Il leur a fallu réparer, déconstruire ou démolir leur outil pour le comprendre et s'en emparer, en détourner les différentes propriétés. Certains se sont ainsi attardés sur les les possibilités offertes par le remplissage de cartouches, d'autres encore sur le mouvement mécanique et régulier d'une tête d'impression.